Blog

En savoir plus sur le cycle menstruel

27 octobre 2022 (last update)

Partager l'article :

Que savez-vous de votre cycle menstruel ? Savez-vous que la plupart des femmes ont environ 460 cycles au cours de leur vie ? De nombreuses femmes considèrent leurs cycles menstruels comme un fardeau et parfois comme une malédiction. Votre cycle ne se résume pas à vos règles. Comprendre votre cycle menstruel peut être accablant, mais c'est le meilleur moyen d'être en phase avec les rythmes naturels de votre corps. Voyons maintenant tout ce que vous devez savoir sur votre cycle menstruel.

Les 4 phases du cycle menstruel

Et si je vous disais que votre cycle menstruel comporte quatre phases différentes, et que chacune d'entre elles est unique ? Je suis sûr que vous voulez en savoir plus sur votre cycle et son fonctionnement. Ces 4 phases peuvent être très différentes. Identifier et savoir quelle phase vous vivez peut être utile pour de nombreuses raisons, notamment pour savoir quand vous êtes susceptible de concevoir un enfant. Découvrons donc tous les détails des quatre phases et ce à quoi il faut s'attendre.

Phase 1 - Les menstruations

Le premier jour des règles est le premier jour de votre cycle mensuel.. Pendant cette phase, la progestérone chute, ce qui entraîne l'élimination de la muqueuse utérine, autrement dit "vos règles".  Je suis sûre que c'est la phase que vous connaissez le mieux. C'est parce qu'elle a des caractéristiques très physiques et évidentes. Les règles durent en moyenne de trois à sept jours, mais d'autres facteurs peuvent influer sur leur durée.

Pendant cette phase, puisque votre corps est occupé à se débarrasser de votre muqueuse utérine, votre énergie est faible, et vous vous sentez fatigué, déprimé et renfermé. Vous avez toujours envie de vous reposer et d'être seul. Si votre énergie est toujours faible, essayez de petits exercices comme le yoga et la marche. C'est la façon dont votre corps vous fait comprendre que vous devez y aller doucement, ce qui en fait l'occasion idéale de vous reposer et de récupérer.

Phase deux - La phase folliculaire

Cette phase intervient juste après les règles. Elle est connue sous le nom de phase folliculaire parce que l'hypophyse libère une hormone dans votre corps. Cette hormone s'appelle l'hormone folliculo-stimulante (FSH), qui à son tour indique à vos ovaires : "Vous devez vous préparer, car vous allez bientôt produire un ovule". Elle stimule la maturation des follicules dans vos ovaires.

L'œstrogène et la testostérone augmentent pendant cette période.. Cela contribue à stimuler votre énergie et à améliorer votre humeur également. Selon les chercheurs, c'est la période où vous êtes le plus extraverti. Vous pouvez même vous sentir plus heureux et plus prêt à affronter le monde. La testostérone améliore votre libido, tandis que les œstrogènes vous font sentir plus autonome. C'est peut-être la façon dont votre corps cherche un partenaire à temps pour l'ovulation. Profitez de cette période pour faire les choses que vous aimez. Prévoyez du temps avec vos amis, rejoignez un groupe social et amusez-vous. Les exercices cardio sont de plus en plus bénéfiques pendant cette période. Alors sortez et explorez ces activités physiques qui vous font vous sentir vivante.

Phase trois - La phase d'ovulation

Ovulation est le résultat de tout le travail sérieux que votre corps a fait pendant des semaines. Vous vous souvenez du follicule ? Celui qui contient l'ovule ? Il a grossi et a produit plus d'œstrogènes. Une fois que l'œstrogène est à son maximumIls signalent au cerveau la libération de l'hormone lutéinisante (LH), qui incite l'ovaire à libérer un ovule. Tout ovule libéré de son follicule pendant cette période durera de 12 à 24 heures.

Pendant cette période, vous avez plus confiance en votre apparence, il est donc facile de parler de vos sentiments. Vous vous sentez plus séduisant. Votre peau est radieuse et votre confiance en vous s'envole. Plus, votre libido sera à son maximum parce que c'est la seule phase de votre cycle où vous pouvez tomber enceinte - votre corps est intelligent comme ça !

C'est le moment idéal pour socialiser, créer des réseaux lors d'événements et passer des entretiens d'embauche car vous vous sentez vraiment en confiance. Prévoyez une soirée avec votre partenaire ou invitez quelqu'un à sortir. Votre énergie est élevée, alors profitez-en.

Phase quatre - La phase lutéale

L'œstrogène et la testostérone commencent à diminuer pendant cette phase, et votre corps commence à produire de la progestérone. Vous vous sentez plus détendue. Cependant, cette phase est difficile pour de nombreuses femmes. Les symptômes du syndrome prémenstruel se manifestent, comme des envies d'aliments gras et réconfortants, des sautes d'humeur, de l'anxiété, des maux de tête, des douleurs dorsales, des éruptions cutanées, des troubles du sommeil et une sensibilité des seins. Ces symptômes sont réels et ne sont pas seulement dans votre tête.

Prenez soin de vous pendant la semaine qui précède le début de vos règles. Passez du temps seule, mangez des repas sains, faites du yoga, faites un massage ou de l'acupuncture. La prise de suppléments de magnésium peut contribuer à réduire les maux de tête d'origine hormonale. Si vous vous sentez plus sombre et anxieux que d'habitude, sachez que cela passera et permettez-vous de traverser ces émotions.

Le suivi de tous vos symptômes est un excellent moyen de comprendre les schémas mensuels qui se produisent dans votre corps. Ainsi, vous saurez comment prendre soin de vous à chaque phase. En fin de compte, être à l'écoute de son corps et de son cycle menstruel est la clé pour maximiser son potentiel en tant que femme.

Changement brusque du cycle menstruel

Votre cycle menstruel peut changer pour de nombreuses raisons. Le cycle menstruel d'une femme est dynamique et de nombreux facteurs peuvent influencer la durée et l'abondance de vos règles, ainsi que les symptômes que vous ressentez.

Si votre cycle change soudainement ou si vous ne voyez pas vos règles du tout, c'est la façon dont votre corps vous dit quelque chose.

Ça pourrait être :

  • Perte ou gain de poids extrême: Perdre ou prendre trop de poids ou faire trop d'exercice peut modifier votre cycle. Pourquoi ? Si vous perdez trop de poids, votre corps peut arrêter de produire l'hormone qui régule votre cycle. De même, si vous prenez beaucoup de poids, votre corps peut sécréter un niveau excessif d'œstrogènes, ce qui peut retarder ou arrêter vos règles.
  • Conditions hormonales: Certains changements hormonaux peuvent modifier vos règles, comme les troubles de la thyroïde (y compris la suractivité et la sous-activité).
  • Polycystic Ovary Syndrome: Le SOPK est un déséquilibre hormonal qui peut affecter votre cycle, empêcher l'ovulation et provoquer des problèmes d'infertilité. Le traitement peut inclure des pilules contraceptives pour rétablir le déséquilibre hormonal.
  • Grossesse: La cause la plus fréquente d'un changement de cycle est la grossesse et l'accouchement. Vous pouvez faire un test de grossesse à la maison ou vous rendre chez votre médecin pour utiliser des tests permettant de déterminer si vous êtes enceinte et à quel stade vous en êtes. De plus, de nombreuses femmes ne retrouvent pas leurs règles régulières après un accouchement avant d'avoir arrêté l'allaitement.

Sueur nocturne Cycle menstruel

Vous devez maintenant savoir que vos règles peuvent s'accompagner de multiples symptômes désagréables. crampes, maux de tête hormonaux, sautes d'humeur, fatigue, et d'autres symptômes qui vous poussent à vous réfugier dans le canapé, à prendre votre survêtement le plus confortable et votre plat préféré chaque mois.

Mais si vous remarquez que vous êtes excessivement en sueur et que vous avez chaud les jours précédant vos règles, vous ne l'imaginez pas. Les sueurs nocturnes pendant les règles sont réelles et plus fréquentes que vous ne le pensez.

La transpiration et les bouffées de chaleur peuvent survenir pendant ou avant les règles. Ces phénomènes sont dus à les fluctuations des taux de progestérone et d'œstrogène pendant votre cycle. Les fluctuations hormonales peuvent affecter l'hypothalamus, qui régule la température interne du corps. Les sueurs nocturnes sont généralement inoffensives et normales. D'autres raisons peuvent être

  • Glycémie déséquilibrée: Je sais que vous avez envie de vous faire plaisir avec des chocolats, des biscuits, des pizzas, des sodas, des glucides raffinés et des aliments riches en sucre. Ils peuvent perturber votre taux de sucre dans le sang et provoquer des sueurs nocturnes en raison d'un taux d'insuline élevé. Ce déséquilibre peut également provoquer de l'acné.
  • Anxiété: Vous êtes toujours anxieuse ? Cela peut entraîner une augmentation de votre température, et votre corps va déclencher la transpiration comme moyen de se rafraîchir.
  • Alcool: L'alcool perturbe la capacité naturelle de votre corps à réguler sa température, ce qui peut provoquer des sueurs et des frissons pendant votre cycle.

Comment faire face aux sueurs nocturnes pendant les règles ?

Heureusement, il existe de nombreuses façons d'atténuer l'inconfort et de vous sentir fraîche comme un concombre, quelle que soit la phase où vous vous trouvez dans votre cycle.

  • Changements de mode de vie: La transpiration excessive peut être le résultat d'une prise ou d'une perte de poids rapide, du tabagisme, de l'abus d'alcool et de drogues, et de la consommation d'aliments épicés et de caféine. Limitez vos déclencheurs.
  • Réduisez la température de votre chambre à coucher: La température de votre chambre à coucher peut aggraver ou améliorer vos sueurs nocturnes. Des changements simples, comme dormir dans une pièce bien aérée, garder la fenêtre ouverte ou utiliser un ventilateur, peuvent faire une énorme différence.
  • Restez hydratée: Augmentez votre consommation d'eau propre et reconstituez vos pertes de liquide après avoir beaucoup transpirée.
  • Hygiène quotidienne: Utilisez un savon doux lorsque vous prenez une douche. Appliquez du déodorant sur votre peau propre et sèche. Vous pouvez également vous procurer des coussinets pour les aisselles afin d'absorber la sueur avant qu'elle ne s'infiltre dans votre tissu.
  • Réduire le stress: De longues promenades, un repos suffisant, la méditation, les bains chauds, le yoga et la musique paisible peuvent contribuer à améliorer votre bien-être et à réduire le stress.

Si, malgré ces conseils, la transpiration continue de vous gêner dans votre vie quotidienne, que les sueurs nocturnes sont plus fréquentes ou que vous présentez d'autres symptômes inexpliqués comme une perte de poids, consultez votre médecin. Il pourra vous prescrire des médicaments pour réduire les sueurs nocturnes excessives et éliminer les autres causes possibles.

Conclusion

Maintenant, j'espère que vous en savez plus sur votre cycle. Votre cycle menstruel peut vous en dire beaucoup sur ce qui se passe dans votre corps et sur votre santé globale. J'espère que vous pourrez commencer à en apprendre davantage sur votre corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *